© Jean-Paul Comparin - fotolia
8 mars 2017

21e édition du Baromètre MSCI de l’investissement immobilier français

Un volume d’investissement attendu stable en 2017 ; un taux moyen des mesures d’accompagnement à Paris anticipé en baisse en 2018.

MSCI, dans le cadre du Baromètre de l’investissement immobilier français réalisé en association avec Crédit Foncier Immobilier, interroge régulièrement les plus grands investisseurs immobiliers présents en France sur leurs anticipations du marché de l’année en cours et pour l’année à venir. Ce sondage est réalisé au travers d’une vingtaine d’indicateurs dont le taux de rendement des actifs immobiliers, les loyers faciaux contre les revenus nets, les mesures d’accompagnement.

Les investisseurs sondés par MSCI représentent près de 100 milliards d’encours d’actifs immobiliers gérés, soit un tiers du marché.

Le marché de l’investissement immobilier : un volume stable et un taux de rendement attendus en légère hausse  :

  • 23,1 milliards d’euros devraient être investis sur 2017 ; un volume quasi identique aux 23,4 milliards d’euros réalisés en 2016 (source Crédit Foncier Immobilier). Selon le panel d’investisseur, les principaux freins à l’investissement demeurent la faiblesse du rendement des actifs core (41 %), la rareté de ces actifs (27 % contre 36 % au dernier baromètre) ainsi que l’incertitude sur l’environnement économique (18 % contre 10 % au dernier baromètre).
  • Les deux catégories d’investisseurs les plus actives devraient être les compagnies d’assurances qui reprennent la tête du classement en 2017, suivi des SPCI/OPCI retail ; loin derrière arrivent les foncières cotées.
  • Le panel table sur un taux de rendement prime sur Paris QCA de 3,1 % pour 2017, soit un niveau légèrement supérieur au taux constaté au quatrième trimestre 2016, qui s’établissait à 3,0 % (source : Crédit Foncier Immobilier). Pour l’année 2018, les panélistes attendent la première remontée des taux depuis la crise (3,4%).
  • A l’achat, 81 % des investisseurs privilégient les bureaux en 2017 (Paris, Ile-de-France et régions).
  • En ce qui concerne les investissements à l’étranger, l’Espagne et l’Italie reviennent significativement dans les choix d’allocation, avec 21 % d’intentions en Espagne, et 17 % en Italie, mais restent derrière l’Allemagne à 31 %

Le marché locatif des bureaux en Ile-de-France :

  • 2,3 millions de m² devraient être placés en 2017 (- 4 % vs 2016). Pour 2018, les panélistes s’attendent à une légère hausse de ce niveau (2,4 millions de m²).
  • Le niveau des mesures d’accompagnement octroyées lors d’une prise à bail ou d’une renégociation se situerait aux alentours des 17,9 % pour les bureaux prime Paris QCA. En 2018, les panélistes tablent sur un taux de 16,5 %, soit une baisse significative.
  • Le taux de vacance des bureaux dans les portefeuilles des investisseurs institutionnels s’inscrirait en légère baisse pour une majorité de panélistes : 11 % pour 2017 (vs 12 % en 2016). Cette baisse se poursuivrait en 2018 pour atteindre 10,8 %.

 

PDF

21e édition du Baromètre MSCI de l’investissement immobilier français