28 mars 2017

Le marché du logement devrait être soutenu en 2017 en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Le Crédit Foncier a livré son analyse du marché immobilier de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (bilan 2016 et perspectives 2017) lors d’une conférence ce matin à Marseille.

Ancien : un marché à deux vitesses, en volume et en prix, en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur

En 2016, l’activité dans l’ancien dans les Bouches-du-Rhône a représenté 37 % du total des transactions de la région PACA, suivi par le département des Alpes-Maritimes (29 %) et du Var (22 %).

  • D’une façon générale, les prix* ont augmenté dans les départements littoraux tandis que la stagnation et ponctuellement quelques rattrapages de prix sont constatés ailleurs. Le prix moyen au m² à fin 2016 d’un appartement ancien s’établit à 3 850 euros à Aix-en-Provence, 2 650 euros à Marseille, 1 600 euros à Orange et 1 240 euros à Digne-les-Bains.
  • Les Bouches-du-Rhône affichent avec le Var et les Alpes-Maritimes les prix les plus élevés de la région PACA. Une maison ancienne vaut ainsi en moyenne 520 000 euros à Aix-en-Provence, 340 000 euros à Marseille, 380 000 euros à Toulon, 510 000 euros à Antibes et 480 000 euros à Nice.

Neuf : un marché avec de fortes disparités en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur

  • 14 440 logements neufs ont été vendus en région PACA, soit 12 % du total France.
  • 44 100 permis de construire ont été octroyés à fin janvier 2017, soit une hausse de 12,2 % sur un an glissant.
  • 35 900 logements ont été commencés à fin janvier 2017, soit une hausse de 13,6 % sur un an glissant.
  • Le prix* moyen /m² d’un appartement neuf se situe à 3 700 euros à Marseille, 3 750 euros dans la Métropole d’Aix-Marseille-Provence et 4 020 euros pour la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Une maison neuve vaut 270 000 euros à Marseille (≈ + 6 %/an), 235 000 euros dans la Métropole d’Aix-Marseille-Provence et 230 000 euros pour la région Provence-Alpes-Côte-D’azur.

Les conditions de crédit à l’habitat ont été extrêmement favorables en 2016, avec un niveau moyen de taux d’intérêt de 1,32 % au T4 2016. Ainsi, pour un financement avec une durée et une mensualité identiques, un particulier réalise un gain de 30 % de pouvoir d’achat immobilier en huit ans (2008/2016).

Pour 2017, dans un contexte de taux d’intérêt qui devraient rester très bas, autour de 1,80 %, l’activité du marché du logement devrait rester soutenue en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, avec toutefois des disparités évidentes en fonction des départements.

 

* Pour les données de prix, la source est : Les Prix Immobiliers / Crédit Foncier Immobilier, janvier 2017.