13 février 2018

Marché du logement en région Pays de la Loire : une année 2018 de consolidation

Le Crédit Foncier a livré son analyse du marché immobilier de la région Pays de la Loire (bilan 2017 et perspectives 2018) lors d’une conférence ce soir à Nantes.

Ancien : un marché tiré par la Loire-Atlantique et la Vendée (déc. 2016 à nov. 2017)

  • Le niveau de transactions est en forte hausse dans 2 des 5 départements de la région Pays de la Loire : Loire-Atlantique (+ 20 %), du fait du dynamisme de la région nantaise ; Vendée (+ 11 %), en raison de l’attrait du littoral. Le niveau est en hausse de 7 % en Maine-et-Loire tandis qu’il est en baisse dans 2 autres départements : Mayenne (- 19 %) et Sarthe (- 5 %).
  • En 2017, 2 départements concentrent près des trois quarts (72 %) de l’activité dans l’ancien, avec 55 % pour la Loire-Atlantique et 17  pour la Vendée.
  • Cette concentration se traduit par un niveau élevé des prix dans ces 2 départements (Loire-Atlantique et Vendée), ce qui marque un contraste avec le reste de la région. Le prix moyen au m² à fin 2017 d’un appartement ancien s’établit ainsi à 4 400 euros à La Baule-Escoublac, 3 100 euros à Nantes, lorsqu’il n’est que 2 100 euros à Angers et 1 900 euros au Mans.
  • En Pays de la Loire, le marché des maisons individuelles est resté soutenu dans les villes au détriment des biens situés dans des secteurs isolés ou mal desservis. La hausse des prix est de 9,5 % à Saint-Nazaire, 4,8 % à Nantes, 3,4 % à La Roche-sur-Yon, alors que les prix baissent de 3,7 % à Cholet. Une maison ancienne vaut en moyenne 410 000 euros à Nantes et 210 000 euros au Mans.

Neuf : une activité en hausse

  • Près de 7 600 logements neufs ont été vendus en 2017 en région Pays de la Loire, soit 6 % du total France ; soit une hausse de 12 % par rapport à 2016.
  • 27 000 logements ont été commencés en 2017, soit une hausse annuelle de 17 %.
  • Le prix* moyen/m² d’un appartement neuf en 2017 se situe à 4 100 euros à Nantes, 3 900 euros sur la métropole de Nantes et 3 800 euros pour la région Pays de la Loire. Une maison vaut 235 000 euros sur la ville de Nantes et 210 000 euros pour la métropole nantaise et 190 000 euros dans la région Pays de la Loire.

Cette croissance en 2017 a été portée par :

  • un niveau de taux d’intérêt très bas (1,5 % en fin d’année) ; depuis de nombreuses années, la France est un des pays qui affichent les taux d’intérêt de crédit les plus bas en Europe.
  • l’efficacité des mesures de soutien public, notamment le Prêt à Taux Zéro (PTZ) et l’APL accession, ainsi que le dispositif Pinel d’aide à l’investissement locatif.

Le marché immobilier devrait bénéficier en 2018 de deux facteurs favorables : le niveau des taux d’intérêt qui devrait rester toujours très bas, probablement autour de 1,65 % en fin d’année, et la vigueur de la croissance économique. A l’inverse, deux points d’inquiétude sont à relever : la hausse des prix immobiliers dans les grandes villes et la réduction des dispositifs de soutien public (quasi-suppression de l’APL Accession et diminution du prêt à taux zéro en zones B2 et C) qui vont diminuer la capacité d’achat immobilier des ménages accédants modestes. Dans cet environnement, 2018 devrait être une année de consolidation après les records atteints en 2017.

* Pour les données de prix, la source est : Les Prix Immobiliers/Crédit Foncier Immobilier, décembre 2017
PDF

Les marchés immobiliers : support de la présentation du 13 février 2018 à Nantes